Au-delà du principe de plaisir - Adel Abdessemed
Au-delà du principe de plaisir - Adel Abdessemed
Au-delà du principe de plaisir - Adel Abdessemed

Au-delà du principe de plaisir

Adel Abdessemed a rassemblé photographies et sculpture dans l’exposition Au-delà du principe de plaisir, titre qu’il emprunte à l’un des ouvrages majeurs de Sigmund Freud publié en 1920. La plus grande partie des photographies présentées a été réalisée dans le même endroit, la rue parisienne qui borde son studio, et présentent des sujets qui pour beaucoup appartiennent au monde animal, un monde animal désormais exogène dans le milieu urbain où il les place, exogène également dans une relation à l’homme qui en a perdu la mémoire et l’usage. Abdessemed exprime souvent les tensions qui naissent de ces questions et leur traduction la plus commune, le cri, comme le point de départ, la matière originelle, à toute création. La tension, la douleur originelle auraient pour point d’aboutissement l’œuvre elle-même, une forme transcendée et fictionnalisée de ce plaisir qui titre l’exposition en Arles et qui pourrait, à l’instar de Freud qu’elle cite, conduire tout observateur à penser que la recherche du plaisir, ici l’art, ne serait rien d’autre que la fin d’une douleur.