Adel Abdessemed. Le doux violent

Le Figaro
Anne Fulda
24 November 2019
Download PDF

PORTRAIT – Le plasticien franco-algérien vient de signer un livre avec Christophe Ono-dit-Biot. L’occasion de revenir sur son art, son histoire personnelle, son attachement à la liberté et à la laïcité.

«À l’attaque!» Adel Abdessemed lance souvent ces mots dans la conversation. Parfois un peu à tort et à travers. Sans motif apparent. Mais jamais avec agressivité. Son «à l’attaque» n’est pas un cri de guerre, plutôt une manière de se mettre dans l’axe de la vraie vie. Peut-être aussi, parfois, de déstabiliser son interlocuteur. Car l’artiste le sait bien: c’est du déséquilibre, de la tension que naît l’étincelle créative. Et des déséquilibres, il en a connu.

Suite de l’article dans le PDF associé.