Biography

Adel Abdessemed (né en 1971 à Constantine en Algérie) est une figure éminente de la scène artistique internationale.

Du dessin à la vidéo, de la sculpture à l’installation, Adel sonde les plaies de notre présent. Son oeuvre a fait l’objet, lors des vingt dernières années, de nombreuses expositions personnelles, au MoMA PS1 à New York, au MIT List Art Center à Cambridge (Massachusetts), au Magasin – Centre national d’art contemporain à Grenoble, au Parasol Unit à Londres, à la Fondazione Sandretto Re Rebaudengo à Turin, au Musée national d’Art Moderne – Centre Georges Pompidou à Paris pour une rétrospective de son oeuvre, « Adel Abdessemed. Je suis Innocent », 2012, au CAC à Málaga, ou encore au musée des Beaux-Arts de Montréal avec Conflit, 2017.

Le travail d’Adel Abdessemed a été présenté lors de trois biennales de Venise (2003, 2009, 2015) ainsi qu’aux biennales d’Istanbul (2017), de La Havane (2009), de Gwangju (2008), de Lyon (2007), et de São Paulo (2006).

En 2016, il est l’artiste invité du Festival d’Avignon avec son projet « Surfaces ».

Parallèlement, l’organisation Bold Tendencies lui commande l’oeuvre Bristow dans le cadre de son programme artistique à Peckham (Londres).

Il entretient une collaboration avec des créateurs de tous les domaines, de la poésie (deux livres réalisés avec Adonis, et plusieurs avec Hélène Cixous), mais aussi de la danse (Retour à Berratham d’Angelin Preljocaj, en 2015), et de l’architecture (Jalousies. Complicités avec Jean Nouvel, à la Collection Lambert au musée de Vence, en 2015). Dernièrement a paru la monographie en trois volumes, Works 1988-2015, aux éditions Walther König, rassemblant le catalogue de vingt années de création.

En 2017, l’artiste participe la Triennale de Milan, « The Restless Earth », et à la Triennale Oku-Noto à Suzu (Japon).

En 2018 il conçoit simultanément deux expositions majeures, Otchi Tchiornie au Musée du Grand-Hornu en Belgique et L’Antidote au Musée d’Art Contemporain de Lyon. Il participe également aux Rencontres de la photographie d’Arles, où il expose une série de photographies et sculptures dont le commissariat a été confié à Jean Nouvel.

Cette même année, il réalisera également une commande publique à Naoshima (Japon), dans le cadre de la Triennale Echigo-Tsumari Art.